LES PERLES-AUDIO DU LUNDI DU LUNDI 17 MAI 2021

♦ Existe-t-il un amour comme ça n’est pas possible ?
Peut-on échapper a la stupidité ?

Es-tu sérieux ?

• Existe-t-il un amour comme ça n’est pas possible ?
• Peut-on échapper a la stupidité ?
• Es-tu sérieux ?

Le cri de la semaine…
« Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le bonheur de tous les hommes,
c’est celui de chacun
» — Boris Vian.

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

crapescar

Miroir de l’eau et mémoire photo
Étonnant crapaud et bel escargot
Œil du Diaph et déclic photographe
L’instant de vie nous interpelle aussi
Énigme posée à la croisée de nos regards.

• Résumé des chapitres précédents *
Dans la déferlante médiatique des faits tragiques de la semaine dernière, deux informations avaient marqué ma mémoire au fer rouge :
– en 2020, les bénéfices des milliardaires ont énormément progressé… Ça nous concerne ?
– les budgets d’armement ont crevé les plafonds de tous les records… Où ça nous mène ?
Aussitôt, je vous ai écrit en vous priant de ne pas m’envoyer vos réactions outrées ni vos commentaires automatiques du genre « Oh là là ! Oh là là ! »… Les miens me suffisant amplement.
Et puis, à quoi sert de jeter de l’opprobre sur de l’eau sale ou de dénoncer tout ce qui ne va pas sans rien proposer qui vaille ?
En faisant appel à vous, je recherchais simplement quelques autres lucarnes pour éclairer ma pensarde. Des apports d’air et de lumière et un peu de liberté à glisser dans mon atmosphère confinée.
Sachant que :
« On n’est jamais mieux confiné que par soi-même ! »
Alors que, inversement :
« On n’est jamais mieux affiné qu’en écoutant les autres ! »

J’étais donc avide de découvrir non pas des pensées réactionnelles ou réactionnaires, mais des pensées « éclosives » qui, en brisant leurs coquilles, me feraient ressentir les frouttt… frouttt… des ailes prenant leurs envols.
La cure bonne humeur en profondeur n’est-elle pas conçue réamorcer la pompe de nos sources vives qui mettent de l’huile dans les ressorts de nos élans créateurs ?
Vous avez répondu.
Je n’ai pas été déçu.
On devrait faire cela plus souvent.
Pouvez-vous vous imaginer combien j’ai été heureux de me savoir en lien avec vos envolées ? Combien les battements de mon cœur ont été sensibles à vos encouragements ? Ce fut comme si, dans les feuillages vibrants de nos partages, quelques incitations pouvaient donner effectivement des fruits.

• Vous m’avez fait découvrir une force sur laquelle je pouvais compter
– d’un côté, bien sûr, il y a les chiffres de la bourse et du business qui s’emparent de nos inquiétudes et qui investissent nos rêves. Sont-ils réels ou faux ?
– d’un autre côté, il y a tous les mots de bon ou de mauvais augure. Quelle emprise ont-ils sur nous ? Mettent-ils en valeur notre besoin irrépressible de tenir à la vie ?
– mais il y a aussi une troisième voie : nous pouvons, les uns et les autres, compter sur nous. Pas seulement sur les quelques poignées d’humains de bonne volonté, mais sur nous tous, les vivants non spécifiques, les animaux et les arbres et les gens. Dont vous qui apportez votre écot. Donc moi qui évolue auprès de vous.
Voici un petit aperçu de ce que vous m’avez dit:

– « Hier encore, tout me portait à croire que seul l’argent comptait, mais en prenant conscience de l’existence d’une autre compatibilité, ça me permet de rétablir une vérité : “la vie vaut la peine d’être vécue” »
– « Les valeurs financières qui priment sur tout ne semblent plus soutenables. Mes enfants sont en train d’inventer une vie plus proche de la nature et donc de nous. Ils essaient de créer en catimini une autre civilisation. »
– « Les objectifs chiffrés de la relance de la « consumation » nous condamnent à l’enfer. Non merci Docteur Faust, je ne signe pas. »
« Parmi les 8 milliards d’humains, il y a pas que des foudres de guerre, des casseurs, ou des dévastateurs, il y a aussi des “digitaliens” et des OK boomers, des bonnes gens en mal de bien vivre, toutes générations confondues et de tout âge, cela gâche rien. »
– « Tout le monde ne veut pas prendre les armes. Surtout quand on sait où cela nous mène. Il y a encore des personnes qui préfèrent prendre les arts et s’emparer des outils du jardin et des instruments de l’artisanat et de la musique. »

• L’accès inespéré à une nouvelle humilité
Oui, mille fois oui, je suis très heureux cette semaine, grâce à vos incitations. C’est une chance que de pouvoir mixer vos propositions ravigotantes sans contre-indication ni prétention aux miennes, ainsi qu’au fond commun de l’humanité. Le vrai « capital-vie » est peut-être là, dans ce qui nous rend à la fois plus humbles et fiers d’être de bons vivants.
Avec la fin du chacun pour soi, c’est un nouvel environnement qui ouvre le grand livre d’une nouvelle comptabilité.
Puis-je vous poser une nouvelle question :
Dans quoi voulez-vous vous investir pour non seulement vous enrichir, mais enrichir le monde à la ronde ?

* CLIQUEZ ICI pour relire le texte de la semaine dernière

L’ÉLAN CRÉATEUR
RÉ-INVENTONS NOTRE MONDE…
Un atelier de développement créatif
Animé par Bernard Leblanc-Halmos

Des entraînements de base en vue
de mieux bondir
et rebondir en toute occasion dans ces périodes de transitions.

POUR EN SAVOIR PLUS… CLIQUEZ ICI

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…