LES PERLES-AUDIO DU LUNDI 13 MAI 2019

Pourquoi le ver est-il dans le fruit ?
♦ Sur qui jeter son dévolu ?
♦ Tu es naïf ou quoi
 ?

• Pourquoi le ver est-il dans le fruit ?
Sur qui jeter son dévolu ?
• Tu es naïf ou quoi ?

L’adage de la semaine…
« On se ressemble tous comme deux gouttes d’eau
quand on se souvient d’être des perles de rosée du matin.  »


Oreille interne
Le fonctionnement précis de la cochlée fait toujours l’objet de nombreuses études scientifiques. Ce minuscule organe instrumental, chef d’orchestre de notre audition, est capable d’analyser en temps réel la fréquence des sons (grave, médium, aigu), l’intensité (fort, moyen, faible) et l’enveloppe temporelle, grâce à des petites pilosités nommées : cellules ciliées. Que de miracles pour écouter !

La beauté de l’oreille est discernée par l’œil

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

Garder l’œil ouvert sans en croire ses oreilles…
Le regard qui fixe.
L’oreille qui tremble.
Que choisir ?
La vue ou l’ouïe ?

Vu et su …
Les repères particuliers de la vision rassurent parce qu’ils épinglent ce qui est vu.
Tout est marqué par ce qui a déjà été remarqué. Le sens de la vue s’attache au connu.
Je crois ce que je vois. L’image s’impose comme une cage familière dans laquelle chacun reste enfermé malgré l’envie de se libérer.
Pour voir plus loin que ce qui apparait, il faut écouter.
Et là, c’est tout un art. Du grand art. L’art de s’étonner en se laissant surprendre. L’art de s’ouvrir aux résonances et aux « réverbérances » en dehors des réflexes conditionnés ou des réflexions programmées. L’art de sortir du cadre et de ses convenances.
L’art de la danse.

Entendu et détendu …
L’ouïe est un sens beaucoup moins cernable et discernable que la vue.
Qu’ai-je vraiment entendu qui puisse dégager d’autres mages de liberté ?
Entendre ce qui ne se voit pas. Ouïr entre les lignes et bien au-delà.
Dans les vagues du précis et de l’imprécis, une occasion inespérée d’entendre comme jamais nous est donnée dans de nombreux moments où l’on s’y attend le moins. Les colimaçons de nos oreilles internes se mettent à chanter. Les petits muscles de nos étriers commencent à chevaucher la bonne entente. Il s’agit de dresser nos oreilles non pas comme des animaux à dompter, mais en les apprivoisant pour les encourager à sauter par dessus les obstacles des idées, à franchir les haies des mots et à libérer les gestes trop copies-conformes, trop facsimilés, trop coincés.
Écoute et tu verras.

Esprit zen, esprit neuf …
Dans la pratique du Koan, en vue de s’extirper du déjà-dit de jadis, le novice doit répondre en spontané à des déconcertantes questions afin de ne pas ressasser les mêmes idées. Ton, timbre, tonalité, mélodie et mélopée, rythme des paroles chaloupées entrent en phase avec le sens des nuances, le suc des saveurs, la sève des sagesses infuses.
Rien de prévisible ni de colmaté. Tout est nouveau sous le soleil !
Lors des rendez-vous du lundi de la cure de profonde bonne humeur, les perles-audio sont un prétexte en vue de s’offrir un petit moment de répit. Un galop d’essai pour exercer son écoute de façon bien plus spatiale et spéciale que d’ordinaire.
La bonne humeur est demandée à l’entraînement.
Naturellement, afin de prendre soin de mieux s’entendre.
Chaque question nouvelle requiert une mise au vert de l’audace.

Oser être à nouveau à l’écoute …
Hier soir, comme je ne pouvais pas bayer à la lune parce que la nuit était noire, j’en ai profité pour écouter le vaste ciel étoilé. Dans ce coin perdu de la Vallée de l’Homme, il n’y avait plus rien à voir. Seul le scintillement des étoiles semblait non pas me faire de l’œil, mais marmonner dans le lointain une sorte d’hymne à la vie.
Des rossignols improvisaient à tue-tête leurs nocturnes cérémonies.
Des chouettes dans l’obscurité hululaient mystérieusement en chants alternés.
Des chauves-souris éraflaient l’espace de leurs cris stridents.
C’est pourquoi, en rentrant, je me suis acharné à taper ces mots :
l’écoute créative ! Ah l’écoute créative !
Il n’y avait assurément aucune raison de ne pas continuer à diffuser ces perles-audio à la volée comme autant de petits signes de vie.
Que ceux qui ont des oreilles, entendent !

L’INVITATION DE LA SEMAINE
L’INTELLIGENCE HUMORALE, VOUS CONNAISSEZ ?
Manifeste pour un épanouissement humain durable

« J’ai écrit ce livre
spécialement pour soulever des secrets
que grâce à votre assiduité des rendez-vous du lundi
j’ai découverts
et que j’aimerais vous faire partager.
Dites moi ce que vous expérimentez de votre côté.
Merci ! »

POUR EN SAVOIR PLUS… C’EST ICI

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…