LES PERLES-AUDIO DU LUNDI DU 30 DÉCEMBRE 2019

À quoi rêvent les jeunes filles ?
 Que serions-nous sans le secours de l’inconnu
 ?
Et le sexe dans ce cas-là ?

• À quoi rêvent les jeunes filles ?
• Que serions-nous sans le secours de l’inconnu ?
• Et le sexe dans ce cas-là ?

L’adage de la semaine…
« « Il voyagea. Il connut la mélancolie des paquebots.
Les froids réveils sous la tente. L’étourdissement de paysages sous les ruines.
L’amertume des sympathies interrompues.
Il revint »
Gustave Flaubert.

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

L’ÉCOLE BUISSONNIÈRE DE LA VIE SUR TERRE EST-ELLE ENCORE OUVERTE ? 

• De quelle manière moins se polluer l’esprit
Ce n’est pas en conspuant qu’on s’aère les méninges.
Râler, rouspéter, devenir amer, acide et mal se ventiler, n’arrange rien.
L’empreinte carbone des idées noires bouche la vue et la vie.
L’atmosphère personnelle et mutuelle finit par se confiner si la tête s’obstrue et si la conscience s’assombrit. Il ne suffit pas de se collapser avec les nombreux adeptes de l’effondrement pour soulager sa conscience. Les redresseurs de tort, les vengeurs, les haineux risquent de gâter les échanges respiratoires et de couper l’inspiration.
Les méninges suffoquent par manque d’oxygène.
Les plis cérébraux se froissent comme peau de chagrin.
Ça ressasse. Ça ressasse. Ça ressasse…
Quand les oreilles sont rabattues, l’esprit est réduit à la portion congrue.

• Une fois partagées, certaines valeurs de vie prennent beaucoup plus de valeur
Bien sûr, dans le cours des conversations ordinaires, tout savoir et en détail sur les désastres et les dévastations, dénoncer les menaces et les exactions, énoncer sans arrêt des sentences de mort envers les entreprises criminelles contre nature, permet de s’emparer de la posture royale et en surplomb du justicier qui, à longueur de discussion en vue de châtier plus durement les coupables, se situe hors sol et au dessus de tout soupçon.
Les procureurs, les pourfendeurs, les maîtres de la théorie des complots, ont le beau rôle. En toute impunité, ils empoignent la parole et tourmentent leur entourage à coups de prédictions catastrophiques et d’admonestations. Néanmoins, ces pompiers incendiaires qui crient : « au feu ! », sont-ils aussi innocents qu’ils le croient ?
Ces oiseaux de mauvais augure, en tournant autour des mêmes idées arrêtées qui ne volent pas haut, ne sont-ils pas en train de nous obnubiler et de nous hypnotiser ?
L’humeur exécrable est mauvaise conseillère.
Avec elle, on ne peut pas sauver la planète ni même sa tête.
Ne nous leurrons pas, noircir le tableau n’a jamais permis de blanchir sa conscience.
Plus encore que des lanceurs d’alertes,
ne pourrions-nous pas nous transformer en lanceurs d’élans ?


• L’INVITATION DE LA SEMAINE
L’EXPOSITION ABEL LEBLANC
Une interview sur GRAND LILLE TV
Avec un extrait d’un poème proclamé à claire voix par Sidonie et Coralie,
mes deux nièces, totalement baignées d’enthousiasme et de joie
dans la transmission de la passion du poète.
À votre tour, recevez un cadeau renouvelable :
100 ans d’amour tous les jours ! Qu’on se le dise !

 

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…