LES PERLES-AUDIO DU LUNDI DU 06 JANVIER 2020

Le savoir n’intéresse-t-il que ceux qui savent ?
 Qui est Dieu
 ?
Où allez-vous ?

• Le savoir n’intéresse-t-il que ceux qui savent ?
• Qui est Dieu ?
• Où allez-vous ?

L’adage de la semaine…
« Les hommes sont des oiseaux de passage »
— William Shakespeare.

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

Le haïku du martin pêcheur le 1er de l’an autour des étangs de Valojoulx
« Le ciel m’est tombé sur la tête.
Un martin pêcheur m’a dévisagé…
Qui des trois était le plus stupéfait ? »

• Les coups de serpette dans la comprenette pour penser autrement
L’instrument sacré – la question d’or
– « Ké k’c’est k’ça ? »
Une question jamais posée ?
Faute de mieux, un crochet à question bien aiguisé ?
Une interrogation provoquant soudain un instant de trouble et de qui vive ?
Les repères habituels s’estompent. L’ordre établi et les directives avérées ne tiennent plus. Des espaces de silence surviennent alors comme des ruptures dans les circuits cérébraux tout tracés. L’alerte générale est donnée à tous les étages du connu et de l’inconnu. Une mobilisation de toute urgence est lancée à la recherche de réponses inédites :
– Que répondre ?
– Qu’est-ce que j’en sais ?
– De quoi je ne me souviens pas ?
Le surgissement d’idées novatrices se déclenche sous les effets des coups de serpette dans la comprenette. Ça fait du bien de quitter ses conceptions quelconques pour enfin sortir de la banalité.
Les questions les plus « déroutinantes » sont les plus profondément soignantes.

2ème instrument rituel – la raquette de l’exclamation
Les réponses spontanées,
les points exclamations jamais révélées,
les réparties inattendues qui proviennent des fins fonds ignorés de la conscience doivent être frappés en vol pour être relancés et sortis de l’oubli.
Les humeurs en profondeur précèdent les belles idées. Encore faut-il savoir les reprendre à la volée. Les exprimer par dessus toute réticence. Contrecarrer les réserves coutumières et la défiance devant la nouveauté. Ne pas se laisser abattre par les commentaires assassins.
Beau est le geste de rebond qui réveille l’existence en sursaut.
Bonne est la prouesse originale qui élargit l’esprit.
Rutilant est l’humour décapant qui débarrasse des couches de vernis.
Ça fait du bien par où ça passe. Il n’y a pas à s’inquiéter, ça le fait !
Les réponses les plus « interloquantes » sont les plus profondément sensibles et nuancées.
L’avenir s’en nourrit.

L’outil affûté n° 3 : les 3 points de suspension
Les points de suspension de l’espace, du temps et de ce qu’en pensent les gens bien que tout petits, tout petits, sont immenses.
L’univers entier, qui est à la fois infiniment grand, infiniment petit et infiniment humain, tient dans ces 3 mises en suspension :
– Halte aux idées arrêtées !
– Halte aux dogmes établis !
– Halte aux certitudes butées!
Les idées fixées que montre le doigt pointé sur des étiquettes, des protocoles, des convenances, empêche d’autres idées n’ayant rien de familier de surgir.
Quel dommage que les idées nouvelles soient si souvent interdites d’expression.
Refusée à la circulation. Réprimées d’emblée. Massacrées sur l’autel des stéréotypes régnant.
C’est comme ça. Ça n’est pas autrement.
Les points de suspension, fort heureusement ne sont ni sagement rangés à la queue leu leu ni très ordonnés. Ils sont plutôt comme des chiens dans des « jeux de quid ». Pour nos synapses, suspendre le jugement est complètement ébouriffant et échevelant. Ce sont comme des démêlés de coiffure trop bien peignés et des dégourdissements de bigoudis d’antan.
Le cerveau n’est pas condamné à mettre à mort sa jeunesse d’esprit. Il persiste jour après jour à laisser survenir un arrivage conséquent de neurones souches avec une remontada des idées-bébés. Une genèse neuronale pour un cerveau nouveau-né.
Nous sommes appelés à naître à nouveau et à connaître comme jamais.

• L’INVITATION DE LA SEMAINE
Si vous souhaitez porter nos vœux sur vos réseaux sociaux, n’hésitez pas !
Ajoutez-y même un petit mot personnel pour permettre de faire perdurer ce que l’on fait ! D’avance toujours merci !

 

 

CLIQUEZ ICI POUR LES PARTAGER

 

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…