LES « PERLES AUDIO » DU LUNDI – 6

• Lundi 23 mai 2016…

Puisque l’on n’est jamais à l’abri du futur
Ouvrons nos ailes et déployons l’envergure !

Tu es d’où ?
Le vide est-il plein ?
• Faut-il avoir le dernier mot ?

« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes,
n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant, nous jouons plusieurs rôles »
— William Shakespeare.

L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE BON AUGURE
L’expérience des entrées et des sorties…
Ces deux mots, arrivés dans le langage commun avec les théâtres
anglais de Shakespeare et français de Molière, sont des indications orales de jeu
pour savoir quand un acteur entre et sort de scène.
Quand il s’introduit au cœur de l’action et quand il rejoint le banc de touche.
Tie-break, mi-temps, suspension de séance, changement de décor…
dans le sport comme sur les planches ou sur tous les terrains du quotidien,
ce sont les hors-jeu qui font le jeu. Les moments de pause qui créent le rebond.
Sans repos, pas de rappel à l’aise. Pas de possibilité de se surpasser.
Cette expérience de la mise en scène est d’autant plus facile comprendre,
qu’en relation avec soi-même, en couple, en famille, en équipe,
la nécessité de redéployer la beauté du jeu devenue une question cruciale.
Nous sommes tous des acteurs de changement, et même des auteurs d’évolution,
à la différence près que nous sommes en concurrence avec des protagonistes
tyranniques et automatiques qui nous mettent sous astreinte 24 heures sur 24.
Nous sommes appareillés pour ne jamais nous débrancher.
Avec la lumière artificielle jour et nuit, l’existence perd en alternance.
Avec l’intelligence artificielle, le temps ne peut plus reprendre son souffle.
Avec les sourires artificiels de nos alter ego robots qui ont réponse à tout,
qui calculent mieux et plus vite que nous,
nous menons de moins en moins souvent une vie autonome.
Il manque quelque chose… mais quoi ?
Il manque de temps !
Pas exactement de temps en tant que nombres d’heures éprouvées,
mais de temps vivant, avec des ruptures de rythme, des mouvements rapsodiques :
allégro, moderato, largo, vivace…
des temps dont la musicalité nous permettent de nous sentir
biologiquement adaptables et confiants.

N’y a-t-il pas une sortie de secours quelque part ?
Un passage secret pour se retrouver hors champ et hors compétition ?
Un instant de contemplation hors série.
Un retour aux sources du temps ?
Un petit délai de grâce et de beauté du geste ?
Un moment donné qui soit cadeau ?
Moment présent comme un joyeux joyau offert à son entourage ?
Un échange inédit qui brise le mauvais sort d’une journée sous pression ?
Une ouverture de la prunelle des yeux pour délivrer un nouveau regard ?
Une bonne orchestration en ce qui concerne l’allure, les tempos,
les mouvements vivants du corps qui a besoin de souffler, de rire,
d’échanger et de se transcender ?
Nous ne sommes pas des machines ni des processeurs de computers.
Je vous en prie faites plus souvent qu’à votre tour
cette indispensable expérience de bon augure
qui consiste à éprouver le bonheur d’un nouvel art de vivre :

l’art d’entrer et de sortir de scène, l’art simple et souple des artistes de vie !

L’INVITATION DE LA SEMAINE
BIEN AUGURER… QUOI QU’IL ARRIVE !
Si vous avez déjà emprunté la première étape du parcours de bon augure,
l’introduction pour bien commencer :
• DÉCLICS & BON AUGURE…
NE RATEZ PAS S.V.P. le deuxième livre :
• LA MÉTHODE INTÉGRALE…
Un véritable mode d’emploi précis et argumenté qui, étape par étape,
installe 5 reconfigurations d’aptitudes nouvelles et créatives.
Un guide pour votre vie, tant privée que professionnelle.
En solo, en duo, en équipe et ensemble, la chose la plus capitale
est de disposer d’une bonne tournure d’esprit pour épauler
les autres citoyens du monde en train d’inventer, au passage,
une civilisation pour les succès de nos successeurs !

 

Vous souhaitez garder sous le coude en cas de besoin
les 3 extraits de cette semaine…
pour les écouter ou les réécouter à votre convenance
ou pour les diffuser à tire-larigot dans votre entourage ? C’EST ICI

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…