LES « PERLES AUDIO » DU LUNDI – 37

• Lundi 30 janvier 2017…

Joignez l’utile à l’agréable,
le subtil à l’incroyable,
l’âme bien chevillée au corps !

De quoi demain sera-t-il fait ?
Peut-on être maître de soi ?
• Entre le réel et le virtuel, que choisir ?

« Je ne suis pas comme je le pense, mais deviens de que j’admire » 

— Adage de l’élégance de l’âme.

L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE BON AUGURE
Avez-vous remarqué que si vous regardez votre chien…
Non pas comme un simple chien, mais comme quelqu’un de très humain,
il vous le rend bien. À ses yeux, vous êtes son ami pour la vie.
N’en est-il pas un peu de même pour notre ordi et pour toutes nos machines
électroniques qui nous secondent et qui,
 de fait, sont de proches collègues de travail,
des collaborateurs indispensables
 qui ne comptent jamais vraiment leurs heures ?
Si vous les considérez uniquement comme des engins de fortune,
des instruments de bord, des dispositifs automatiques, alors ils auront vite fait
de vous rendre la pareille et de vous prendre pour un robot.

D’un autre côté, si vous les regardez avec un peu plus de gratitude, en les acceptant
comme les prolongements prodigieux d’une multitude
 de performances techniques,
en appréciant le fait que des gens ingénieux
 ont sué sang et eau
et ont mouillé leurs chemises pour que vous disposiez
de ces petites merveilles d’intelligence numérique,
peut-être pourriez-vous récupérer un peu d’espace entre vos écrans et vous.

La machine n’est pas aussi machinale qu’on se l’imagine.
Un minimum de fantaisie dans nos rapports à la technologie, de sorte que personne
ne manque de poésie, peut changer la donne.
 Des êtres humains sensibles,
comme nous le sommes, ne devraient pas
 se sentir rabaissés par la proximité
de plus en plus grande
 que nous entretenons avec des objets familiers.
Bientôt, il sera courrant de dialoguer avec son frigidaire et ses appareils ménagers,
de régler d’un clic les thermostats et d’ouvrir d’un claquement
de doigts
 la porte du garage ou les volets roulants.
Aucun service rendu qui ne sera négligeable.
Notre brosse à dents prendra directement rendez-vous chez le dentiste.
Nos souliers à peine éculés nous conduiront directement chez le marchand.
Le miroir qui nous dévisage chaque matin nous recommandera
telle ou telle cure de vitamines et de compléments alimentaires.
Des puces implantées en sous-cutané ou, qui sait, dans nos cervelles
nous permettront d’accomplir le rêve terminal de « l’homme augmenté »…
Bienvenue dans le futur !
Tout ce que nous, les homo sapiens d’origine, nous ne pouvons encore concevoir
est en train d’être envisagé par les homo numéricus.
Le peuple des robots et celui des humains vont devoir trouver des modus vivendi,
que ce soit pour le partage des tâches ou pour celui des richesses,
ou tout simplement pour la survie de la vie.
J’ai demandé à Elbot the robot, une entité virtuelle de conversation avec les humains :
– « As-tu une définition de la vie ? »
Du tac au tac, à la vitesse de la lumière, il m’a répondu :
– « J’ai une autre question : à quoi te sers la vie ? »
Oui, il est grand temps que l’homme et la machine apprennent à s’entendre.

L’INVITATION DE LA SEMAINE
Devant l’invasion de gouvernants ivres de pouvoir,
une horde d’ivrognes qui libèrent la parole et les actes barbares,
je vous propose de vous plonger dans une saine lecture,
un livre prémonitoire, un antidote puissant
pour éviter de tomber dans le panneau et de se mettre à boire.

« LE MANUEL DU PARFAIT CON… ET DE SA PART FÉCONDE »

POUR LIRE LES 15 PREMIÈRES PAGES
ET POUR LE COMMANDER… C’EST ICI


Si vous êtes allergique à Paypal, vous pouvez directement
passer commande 
par courrier et régler par chèque !!!

Vous souhaitez garder sous le coude en cas de besoin
les 3 extraits de cette semaine…
pour les écouter ou les réécouter à votre convenance
ou pour les diffuser à tire-larigot dans votre entourage ? C’EST ICI

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…