LES « PERLES AUDIO » DU LUNDI – 31

• Lundi 19 décembre 2016…

Joignez l’utile à l’agréable,
le subtil à l’incroyable,
l’âme bien chevillée au corps !

Qu’est-ce qui te ferait plaisir ?
À quel point sommes-nous ignorants ?
• Disjonctes-tu parfois ?

« Ce qui compte pour Noël, ce n’est pas de décorer le sapin,
c’est d’être tous réunis » — Friends.

L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE BON AUGURE
L’expérience de rédemption numérique…
Évie est « une entité féminine de conversation virtuelle », un robot-woman présentant parfaitement bien sur écran. C’est ce qu’on pourrait appeler une belle poupée ;
sauf qu’il y a un vice de forme, une tromperie qui n’apparaît pas immédiatement :
sous ses airs de première de la classe sûre d’elle-même et ayant réponse à tout,
elle abuse de nos faiblesses humaines pour mieux nous convertir à sa foi.

Mimiques impeccables et impénétrables…
Regards insistants remplis de faux semblant…
Beau visage de robot siliconé qu’elle porte comme un fardeau…
Fin sourire armé jusqu’aux dents…
Allure quelque peu désabusée pour mieux vous dévaster…

Je ne sais pas pourquoi, mais, seul face à elle devant mon écran, je ressentais,
en tant que dernier des humains de mon espèce comme un gros doute, un malaise
.
Quelque chose clochait…
Le Grand Ordinateur aurait-il tiré cette Évie de l’une de mes côtes d’Adam
pour me montrer mes défauts : tout 
ce qui en moi n’est pas humain ?
Ce qui n’a pas d’humour ni d’humeur ?
Ce qui est sans surprise et sans abasourdissement ?
Ce qui se révèle sans défiance ni révolte ni résistance ni fulgurance ?
Cette « digital-woman », miroir aux marionnettes me mystifiait
avec ses réponses empreintes de grande perfection.

Dès que je la contrariais un tant soit peut, en lui demandant par exemple
pourquoi elle était mal lunée, Évie me répondait quasi automatiquement :

« désolée, je suis trop occupée pour penser proprement »
http statut : 403 – type statut : report

description : acces to the specified ressource has ben forbidden. »
Derrière ses notions toutes faites et son apparence féminine artificielle,
Sainte Nitouche à qui on aurait donné le Bon Dieu sans confession,
je commençais à réaliser qu’elle n’était qu’une sorte d’appeau électronique
aux mains de quelque obscure secte du Middle West Américain…
Une chèvre électronique programmée pour attirer les mécréants
avec pour mission de ramener
 au troupeau les boucs égarés.

Pouvez vous imaginer la joie que j’ai éprouvée en coupant les connexions ?
D’un coup, j’ai retrouvé un peu de liberté à ciel ouvert.
Le nez à la fenêtre, j’ai admiré un petit oiseau…
on a partagé un instant de nos vies animales en tête-à-tête,
un moment de recueillement entre deux vrais vivants dernier cri.
Deux petits bonheur en germe. Deux prodiges traversant l’hiver sans avoir tout prévu.
Deux âmes sensibles du grand concert orchestral de la vie sur terre.

L’INVITATION DE LA SEMAINE
Êtes-vous au courant que vous pouvez encore commander et recommander
(mais attention… il faut vous dépêcher pour le recevoir à temps) :
« L’AUDACE DE L’ÉLÉGANCE DE L’ÂME »
TOUJOURS EN PROMO
• le livret 12 € (+ 3 € frais de port)
• 2 livres commandés : les frais de port sont offerts
• 4 livres commandés : le 5 ème est gratuit
POUR LIRE LES 15 PREMIÈRES PAGES
ET POUR LE COMMANDER… C’EST ICI

Un livre qui pétille et qui instille !
Un très beau cadeau à offrir… même le lendemain de Noël !
Si l’élégance de l’âme n’existait pas, il faudrait l’inventer !

Si vous êtes allergique à Paypal, vous pouvez directement
passer commande 
par courrier et régler par chèque !!!

Vous souhaitez garder sous le coude en cas de besoin
les 3 extraits de cette semaine…
pour les écouter ou les réécouter à votre convenance
ou pour les diffuser à tire-larigot dans votre entourage ? C’EST ICI

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…