LES « PERLES AUDIO » … DU LUNDI 31 JUILLET 2017

L’adage de la semaine…
« Chaque matin nous renaissons à nouveau. Qui s’en souvient ? »

 Qu’est-ce qui tombe sous le sens ?
Faut-il tourner la page ?
Pourquoi ne pas rire ?

L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR
La jeunesse d’esprit est là où elle est accueillie !
Mon jeune voisin Mathieu…
Arrivé de Belgique pour ses vacances…
A aussitôt traversé à pied la petite forêt attenante…
Et, après avoir enjambé l’escalier, furtivement et sans bruit …
Il a déboulé dans ma tanière comme une meute de gros bons chiens dans un jeu de quilles,
tout empressé et heureux qu’il était de me revoir, et de me poser sa question rituelle…
Chaque année et à la même époque, pour une surprise, c’est toujours une surprise,
dans l’atelier où je sévis, il m’interroge :
– « Tu écris encore ? »
Au fil des années, il semble de plus en plus étonné par la réponse :
– « Oui, je continue. »
– « Un nouveau livre, un de plus ?… Et, c’est sur quoi cette fois ?… »
– « J’écris à propos de la jeunesse d’esprit. »
– « Je peux l’acheter ? »
– « J’en suis au début, je n’ai même pas fini l’introduction. »
– « Ah ! La genèse d’esprit ! », me reprend-t-il, tout en laissant passer un silence
que je respecte l’air de rien car je sais qu’il s’en nourrit.
– « La genèse d’esprit, ah oui… répète-t-il entre ses dents… Bon ! c’est bien là que tout commence. Tout est lié. Gêne et Aise ! On l’oublie souvent. Ça en devient presque gênant… »
Puis, au beau milieu d’une phrase sibylline, l’œil songeur, le sourire en coin
suspendu à d’étranges sous-entendus, Mathieu s’arrête net…
Il n’en pense pas moins, mais ne dit plus rien.
Il sourit, énigmatique.
À l’écoute des échos de ce poète incognito qui murmure à l’oreille des mots…
face à ce devin anonyme qui lit dans les silences de l’oubli…
devant ce philosophe nomade qui, par inadvertance, dévoile les faces cachées de notre humanité… je reste impressionné et surprenamment inspiré.
Son regard de sphinx en vis-à-vis ne semble plonger ni en moi ni en lui,
il s’engouffre juste dans l’intervalle abasourdi qui à la fois nous sépare et nous réunit…
– « La genèse d’esprit… si on la perd, on devient vite vieux et confiné. »

La manière inégalable qu’a Mathieu d’exercer naturellement son droit de présomption d’innocence
m’encourage à quitter mes idées toutes faites, mes radotages et mes vieilleries.
Ce maître ès abrupto ne se contente jamais de voir ce qu’il voit ou de répéter ce qu’il sait.
Sa jeunesse d’esprit, son œil neuf par excellence, son apanage de l’élégance de l’âme,
ses révélations soudaines intermittentes, nous ouvrent d’autres horizons.
Si vous aussi vous souhaitez récolter quelques secrets fugaces, des pensées interstitielles,
des vues insolites, faites comme lui ! Ne vous pressez pas.
Glissez ça et là des points de suspension. Recevez le silence créateur dans votre cœur.
Laissez parler l’inadvertance et dialoguez avec l’inconnu.
Entre les mondes du dehors et les mondes du dedans, entre ce que vous apercevez déjà
et ce que vous ne remarquez pas encore, entre l’ancien et le nouveau,
des pans entiers de conceptions nouvelles qui, jusqu’à aujourd’hui, restaient en bout de piste,
en attente, commencent à s’ébrouer.

Ça y est, ça va décoller…
Détachez les ceintures…
Penchez-vous par les hublots…
Le commandant de bord Mathieu, cuistot au restaurant de l’Atomium de Bruxelles,
va vous faire éclater les conversations hors des couloirs aériens routiniers.

Voltiges sur voltiges.
Vertiges sur vertiges.
Prodiges sur prodiges.
Paradoxes sur paradoxes.
Exceptions culturelles au décollage et à l’atterrissage.
Voilà ce qui se dévoile dans un début d’introduction, une première phrase,
et là je cite du Mathieu pur jus dans le texte :

« La jeunesse d’esprit, c’est ce qui permet de tourner la page, sinon on se racornit ! »

L’INVITATION DE LA SEMAINE
Le génie mutuel en scène

AVERTISSEMENT
Les vacances sont là.
Si ce petit clip de vidéo vous émeut parce que ce ne sont ni des acteurs professionnels
ni même des amateurs qui démontrent que le génie mutuel est talentueux lorsqu’on s’y entraîne,
alors ne vous privez pas de partager ce cadeau sur vos réseaux sociaux.

D’avance merci de faire le buzzzzzzzzzz…

 

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…