LES « PERLES AUDIO » DU LUNDI – 28

• Lundi 28 novembre 2016…

Joignez l’utile à l’agréable,
le subtil à l’incroyable,
l’âme bien chevillée au corps !

Est-ce que l’on se connaît ?
Quand j’éteins la lumière, où va-t-elle ?
• Quel temps fera-t-il demain ?

« La fortune est en toute chose pour celui qui est vivant »
— Montaigne.

L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE BON AUGURE
Apostropher les petites et les grandes catastrophes…
Cette fois, permettez-moi de revenir quelques années en arrière,
au démarrage de l’idée qui a donné naissance à la production assidue
des perles du lundi que vous recevez à domicile.
Je me souviens de gigantesques travaux en labyrinthe dans Montignac,
cette petite bourgade voisine où, habituellement, je vais faire mes courses.
Il y avait des embouteillages partout pour cause de rues barrées et de déviations.
Les artères excavées et les canalisations éventrées bloquaient la circulation.

Que se passait-il donc de si grave pour qu’on cloue ainsi les voitures au sol ?
– « C’est pour quoi toutes ces fouilles ? ai-je demandé innocemment à Nicole,
qui tenait stoïquement son pressing ouvert malgré tout ce chambardement.
– C’est contre le saturnisme ?
– Le quoi ?
– Une maladie causée par les vieux tuyaux de plomb…»
Rassuré et heureux de savoir que de l’eau claire allait jaillir au robinet,
J’ai repris le volant, tout guilleret de patienter dans des embouteillages…
puisque c’était pour la bonne cause.
Hélas, c’était sans compter sur le cling ! cling ! cling ! du jingle de France Info.
D’un seul coup, la litanie des mauvaises nouvelles du monde se répandait sur les ondes
et dans ma tête sans discontinuer. Ces déversements de catastrophes en boucle
dans mes conduites cérébrales me plombaient la cervelle.
Le saturnisme médiatique m’intoxiquait lentement mais sûrement.
Il m’anémiait et me zombifiait.

Une fois de retour à l’atelier, je me suis précipité sur mon établi d’écrimagier.
J’ai ainsi découvert que le mot « catastrophe », dans son étymologie issue
du grec ancien cachait un puissant secret.

Katastrosphé : « indication de scène qui, au théâtre, annonce un mouvement
de grand retournement ».

Kata : « auprès de, contre, en concordance avec ».
Strosphé : « action de tourner et de se retourner ».
En clair, cela signifie qu’une catastrophe n’est en rien une fin en soi, mais plutôt le début
d’un renversement de tendance, une volte-face, un virage de destinée.
Un traitement efficace, tel que ces rues éventrées dans le but de changer la tuyauterie
ou bien toutes ces chaînes de radio, de télé ou d’ordi que je peux éteindre à souhait,
est le présage d’un heureux dénouement : la fin d’une tragédie, le début d’une autre vie.

Permettez-moi d’ailleurs d’ajouter un autre mot : « apostrophé »,
mot de la même origine grecque que katastrosphé.
Apo : « se détourner ».
Strosphé : « se retourner »
L’apostrophe « ‘ » est un petit signe d’interpellation.
Aussitôt, je me suis dit : les petites et les grandes catastrophes,
si on les apostrophe, 
ne peuvent-elles pas favoriser des « heureux rebondissements »
pour contrebalancer le saturnisme ambiant ?
L’eau, la terre, le ciel, ce qui nourrit les vivants, les gens,
ce qui circule sur les ondes… tout est susceptible d’être apostrophé.

Les idées neuves, les petits déclics, les pépites d’or…
qui surgissent de la transmutation de tout ce qui nous plombe,
sont des traitements salutaires.

Voilà comment est née cette invitation à récolter des sagesses sauvages
laissées sur les bas-côtés. Des idées spontanées pour retrouver l’intuition à sa source.

N’avez-vous pas, vous aussi, envie de clouer le bec aux appareils à décérébrer
pour retrouver un peu de joie au naturel, quelques brillantes apostrophes dans vos échanges et un peu d’eurêka dans vos trouvailles ?

La refus de se laisser plomber est à l’origine de l’alchimie d’une nouvelle vie.
Apostrophons-nous !

L’INVITATION DE LA SEMAINE
Si l’élégance de l’âme n’existait plus, il faudrait l’inventer !
ATTENTION : NOËL ARRIVE !
Êtes-vous au courant que vous pouvez commander ou recommander :

« L’AUDACE DE L’ÉLÉGANCE DE L’ÂME »
Un très beau cadeau à offrir.
Une fois lu ce manifeste pour une autre humanité
je suis prêt à parier que vous n’en sortirez pas indemne.

POUR LIRE LES 15 PREMIÈRES PAGES
ET POUR LE COMMANDER… C’EST ICI
• le livret 12 € (+ 3 € frais de port)
PROMO… PROMO… PROMO…
• 2 livres commandés : les frais de port sont offerts
• 4 livres commandés : le 5 ème est gratuit

Si vous êtes allergique à Paypal, vous pouvez passer directement commande
par courrier et régler par chèque !!!

 

Vous souhaitez garder sous le coude en cas de besoin
les 3 extraits de cette semaine…
pour les écouter ou les réécouter à votre convenance
ou pour les diffuser à tire-larigot dans votre entourage ? C’EST ICI

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…