LES « PERLES AUDIO » DU LUNDI – 20

• Lundi 03 octobre 2016…

Bonne humeur et bon augure…
Donner au bonheur de l’envergure !

Plus tard tu feras quoi ?
À qui demander son chemin ?
• Qui va faire le premier pas ?

« Chacun soupçonne chacun, mais nul ne sait qui est le diable »

— Proverbe serbe.

L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE BON AUGURE
À Paris, dans le bistrot Saint-Marcel, Boulevard de l’Hôpital….
en face de l’entrée principale de la Pitié-Salpêtrière, je buvais un petit crème.
J’admirais à la dérobée les allées et venues des trois garçons de café,
et leur maestria dans l’art d’entretenir un micro-climat pour soigner les âmes en peine.
Quelques clients épars s’accordaient là un peu de bon temps, une pause pour les uns
avant d’affronter l’épreuve, pour d’autres un petit remontant après l’avoir affrontée !
Face à moi, il y avait un bonhomme, style paysan d’antan,
le visage tanné par les années et les joues labourées par une barbe de quelques jours.
Sa casquette vissée sur la tête cachait mal une fatigue au-delà de toute fatigue.
L’homme semblait aux aguets. Soudain, il fut interrompu par les hurlements
de la sonnerie de son téléphone. Il se précipita sur l’appareil
comme s’il avait la mort aux trousse et, laconiquement, a juste dit :

« Ça y est, ils l’ont tiré d’affaire ! »
À une table à côté de la sienne, un jeune mec, longs cheveux ébouriffés,
qui, nonchalamment, avait suivi la scène, crut bon d’engager la conversation :

« Ça va bien Monsieur ? »
« Oui, mon neveu a été blessé dans un accident de chasse.
On l’a amené ici, hier, en hélicoptère et il a été sauvé ! »

« Vous êtes chasseur ? » a relancé le jeune gars.
« Non, je ne le suis plus » a bredouillé l’autre entre ses dents !
« Moi aussi, je suis chasseur ! » a aussitôt rétorqué son vis-à-vis…
Les clients et les serveurs, le patron derrière le bar, tous écoutaient, abasourdis.
Cette réplique collait mal dans la bouche de ce gars au look d’intello-écolo.

« Vous chassez quoi ? », a lancé un de ses voisins, se mêlant à la conversation.
« J’essaye de chasser… ma propre connerie ».
L’homme à la casquette, comme soulagé s’est mis à pouffer, déclenchant à sa suite
mille éclaboussures de rires de la part des clients ravis.
Et chacun y alla d’une petite remarque de son cru.

– « la connerie, ça ne manque pas ici. C’est très giboyeux ! »
– « Ce qu’il faut, c’est des fusils cintrés pour bien viser dans les coins ! »
En attendant, la chasse reste ouverte…

L’INVITATION (RENOUVELÉE) DE LA SEMAINE
Si vous avez déjà emprunté la première étape
du parcours de bon augure,
l’introduction pour bien commencer :
• DÉCLICS & BON AUGURE…
Et si vous souhaitez que la CURE DE BON AUGURE continue…
Lancez-vous dans la méthode intégrale
et contribuez au soutien en « payant * » :
• BIEN AUGURER QUOI QU’IL ARRIVE…
Un véritable mode d’emploi précis et argumenté qui, étape par étape,
installe 5 reconfigurations d’aptitudes nouvelles et créatives.
Un guide pour votre vie, tant privée que professionnelle.
La cure de bon augure devient lumineuse
par les éclairages nouveaux
 que ces pages vous apportent.


(* payer – ce mot dans son étymologie signifie à proprement parler :
« faire la paix ».

Comment voulez-vous nous permettre de continuer à produire
cette cure de bon augure sans contribuer ? Tout ne peut pas être gratuit,
sinon c’est nous qui ne sommes pas en paix ! »)

Vous souhaitez garder sous le coude en cas de besoin
les 3 extraits de cette semaine…
pour les écouter ou les réécouter à votre convenance
ou pour les diffuser à tire-larigot dans votre entourage ? C’EST ICI

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…