LES PERLES-AUDIO DU LUNDI 17 FÉVRIER 2020

Comment récupères-tu du temps ?
 Les robots de l’avenir auront-ils honte de nous
 ?
Comment te rends-tu utile ?

• Comment récupères-tu du temps ?
• Les robots de l’avenir auront-ils honte de nous ?
• Comment te rends-tu utile ?

L’adage de la semaine…
« De nos jours, la tromperie est universelle.
Être honnête devient un acte révolutionnaire
 »
—Boubacar Thiam (internaute).

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

UN DINDON, C’EST UN PAON QUI PRÉTEND AVOIR RÉUSSI

• Sous quelle face envisager l’avenir ?
Oserai-je m’avancer vers vous et vous parler de quelqu’un d’aussi énorme que Monsieur le Président Trump sans mettre en question mon existence ou celle de mes semblables ?
Cet homme de poids, excessivement conscient de sa propre importance, ce maître des États-Unis d’Amérique qui tient sans trembler entre ses mains la destinée du monde et règne en monarque universel sur le commun des mortels, se considère-t-il encore comme un membre ordinaire de la famille humaine au même titre que tous les autres ?
De quelle manière aborde-t-il la question du climat ?
Se soucie-t-il de la vie sur terre ?
Est-il trop occupé à satisfaire l’insatiabilité de la consommation pour se préoccuper des effets de la démence de la consumation ?
– « Je ne crois pas au changement climatique, c’est juste de la météo. Ça a toujours été comme ça, le temps change, il y a des tempêtes, de la pluie, et des belles journées. »
Donald Trump, plus que discutable dans ses paroles, demeure cependant excellent par l’effet qu’il produit. Je ne suis pas le seul à être réveillé en sursaut par les innombrables tweets qu’il balance tous les jours. C’est un lanceur d’alertes à rebours par l’énormité de ses contrexemples :
– « Quand quelqu’un vous attaque, ripostez. Soyez brutal, soyez féroce ! »
Colère ! Colère ! Colère ! Bombes incendiaires envoyées par un pompier pyromane puissamment heureux de sa politique de la terre brulée. Cet énergumène est l’archétype même de ce que la psychologie « positive-positive » a produit de mieux dans le genre : moi d’abord, mon succès personnel, mon image, mes performances, mes formules gagnantes, mes martingales triomphantes, mon pays, mon dieu, mes best estimations en milliards de dollars…
– « Si on me parle de ma beauté, c’est que je suis riche. »
En fait, ce business man qui se sait transcendant nous délivre des précieuses indications pleines de suffisance et d’arrogance sur ce qu’il faut éviter de faire. Sa parole est d’argent. Son silence est criant : tweet-tweet-tweet !
– « Montrez-moi quelqu’un qui n’a pas d’égo et je vous montrerai un looser. Avoir un égo sain et une haute opinion de soi, c’est un vrai truc positif dans la vie ».

• Pourtant…
Dans le fond, ne serais-je pas facilement « trumpable » ?
D’autant plus « bernable » que mon prénom est : « Bernard » ?
Ne suis-je pas réductible au P.G.C.D. de la société de consommation, un parmi tous les followers du Plus Grand Commun Dénominateur qui nous tire vers le bas ?
Un petit internaute lambda interné par les réactions que les tweets et les like m’infligent ?
– « La plupart des gens pensent petit, parce que la plupart des gens ont peur du succès, peur de prendre des décisions, peur de gagner… Et cela donne à des gens comme moi un grand avantage. Je ne reste jamais concentré sur une opportunité ou une approche bien longtemps. Comme un jongleur, je lance un maximum de quilles en l’air et si je n’en rattrape qu’une, elle me rendra riche ».
Si chacun est fait à l’image de Dieu et si on a tous quelque chose de Tennessee en nous, alors on a tous quelque chose de Trump aussi. Une majorité de citoyens américains n’ont-ils pas donné leur voix à cet éminent porte-parole témoin de notre temps ?
Pourquoi l’ont-ils choisi, lui ?
Pourquoi vont-ils certainement réitérer leur choix ?
Pensent-ils trouver, grâce à ses éclats, un moyen de représailles pour se venger de leur petitesse face aux puissants et aux élites ?
– « Nous allons rendre à notre pays sa grandeur. Je serai le meilleur président pour l’emploi que Dieu n’ait jamais créé ».
Excusez du peu.

• Que peut-on transmettre d’essentiel qui ne « trumpe » pas ?
Que peut-on dire à ce voisin, vieux médecin de campagne qui va de ferme en ferme, ranimer dans les yeux du malade la lumière ?
À cette jardinière dans son jardin qui sait favoriser la naissance des légumes frais ?
À cette jeune institutrice d’école maternelle qui fait éclore les âmes des petits enfants ?
Quand j’étais très petit, nous chantions de tout notre cœur une comptine pour nous mettre de bonne humeur, et cette bonne humaine humeur continue encore aujourd’hui à irriguer ses antidotes, ses panacées et ses contrepoisons pour que je garde le moral.
« C’était un dindon
c’était un dindon digne
c’était un vrai dindon
digne dingue dong
il n’était pas digne d’un don ».

Ce matin, devant mon miroir, en me regardant sans pitié, je me suis mis à implorer l’éternel changement :
– « Je prie pour que mon pire ennemi ne fasse pas la tête que je fais, quand je pense à lui. »

L’INVITATION DE LA SEMAINE

AVIS…
À celles et ceux qui souhaitent devenir de fins connaisseurs
du recyclage de la bonne humeur en vue de prendre soin du climat personnel
et « environnemental », venez rejoindre cette belle équipée ardéchoise.
• Changer d’activité.
• Déployer ses talents.
• Inventer une vie adéquate.
• Sympathiser avec d’autres modes de pensée.
• Faire appel à des forces nouvelles pour prendre autrement soin des autres et de soi.
… Quel programme hors du commun ! …
Week-End Créateur des 14 et 15 mars 2020
En Ardèche – Gîte champêtre
SOURCES ET RESSOURCES DE L’INTUITION
Un entraînement résolument pratique pour expérimenter « le retour aux sources ».
La mise au monde de nos originalités cachées et la résurgence de nos intuitions les plus fécondes. Introduction à la poésie de la vie
Initiation aux muses dans l’activité personnelle ou professionnelle
Pratiques, méthodes et outils pour apporter un peu d’art dans sa vie
Nouveautés des défis du génie mutuel dans les relations de co-création
Mise en application du logiciel de la cure de bonne humeur journalière comme mode d’accès
d’une nouvelle façon de faire société et de créer des microclimats en soi et autour de soi
afin de rétablir ses équilibres en tant que lanceurs d’élans.
Venez à ce stage qui est bien plus qu’un stage : une catapulte à talents !
EN SAVOIR PLUS

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…