LES « PERLES AUDIO » … DU LUNDI 16 AVRIL 2018

L’adage de la semaine…
« L’indescriptible est là, partout, dans la déchirure, dans le froncement, dans l’inquiétude, dans le démenti personnel, dans le clair-obscur, dans les pendentifs des nuées, dans les clés de voûte toujours défaites, dans la désagrégation, sans lacune et sans ruptures, et dans le fracas funèbre que fait cette démence »
— Victor Hugo.

Le voyage te plaît-il ?
Jusqu’où va la femme ?
Comment sortir la tête du sac ?

• Le voyage te plaît-il ?
• Jusqu’où va la femme ?

• Comment sortir la tête du sac ?

Cœur… Feu… Perles de rosée… Étincelles… Nuées… Transmission de clarté… !

L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR
Le passage du feu de la transmission à travers les âges !
Les pédagogues,
qui, non sans passion,
sont venus me chercher,
au fond de mes découragements d’enfant,
et qui m’ont sorti de mes gros chagrins d’école,
ont reçu, des années plus tard, leur récompense tardive : ma reconnaissance !
Une reconnaissance qui a mis longtemps avant de mûrir et avant que je puisse réellement
l’exprimer. J’ai eu la chance de vivre plusieurs fois cette improbable rencontre à l’improviste
avec l’une de mes anciennes maîtresses d’école ou l’un de mes instituteurs favoris,
devenus très âgés. Un instant souriant comme il en est peu.
Le feu dans la poitrine instantanément ravivé.
Une flambée de joie en juste retour des choses.
« J’ai été votre élève, et c’est bien grâce à vous que je suis aujourd’hui ce que je suis !
Silence admiratif.
… Je vous en remercie ».
De par le monde, dans tous les pays, certains membres de la grande famille de l’éducation
humaine ne lâchent jamais un écolier avant d’avoir ranimé en lui la flamme du désir de savoir.
Nous sommes si nombreux à avoir reçu des apports, des appuis, des soutiens d’âmes
pédagogues. La ferveur de la transmission brûle à feu doux dans la moelle nos os.
Adoucie par le temps qui passe, une immense gratitude se met à balbutier
des remerciements envers toutes ces donations anonymes.
Nous sommes tous les affluents de ces résurgences infinies.
À l’heure actuelle où, une nouvelle fois, la question de l’éducation nationale est posée,
la réponse principale semble tourner autour du numérique et des appareils électroniques
pour que nos têtes blondes, dès leurs plus petites classes, se débrouillent dans un monde
d’algorithmes. On n’offre pas un ordinateur à un enfant. On offre un enfant à un ordinateur.

Les enseignants, du moins ceux qui ont marqué nos existences, étaient des personnages
dont l’étrangeté du comportement, la gouaille, la démarche, la dégaine, l’allure
n’avaient rien d’ordinaire. Ils n’étaient en rien des clones.
Ils se refusaient à faire notre éducation et ne souhaitaient qu’éveiller nos curiosités.
Est-ce que cette superbe présomption d’innocence dans la façon d’aborder les difficultés
devrait être remplacée par des mises en conformité ?
N’aurons-nous bientôt plus le droit de nous émouvoir ?
Serons-nous mis aux normes, complètement épilés de la tête aux pieds,
botoxés mentalement et amoindris psychiquement ?
Absolument lisses et sans imperfections afin de mieux ressembler à de beaux robots ?
En quoi les brins de fantaisie dérangeraient-ils les cadres de l’espace et les cadrans du temps ?
• Ne pourrait-on s’arranger pour que l’école « universelle et obligatoire »
redevienne une école « particulièrement intéressante » ?
Au cœur de la transmission, ne faudrait-il redonner une place de choix aux compagnons
des créateurs-associés, aux ravis de la crèche, aux Einstein échevelés ?

Hommage aux intrépides passeurs de flambeaux
Depuis la nuit des temps, depuis les premiers mots, les premiers regards les premiers dons de feu,
aucune machine, aucun homme-machine, aucune instruction machinale, n’a pu entretenir
le feu sans que le flambeau de la connaissance ne passe de main en main.
Le feu de la transmission se communique.

L’INVITATION DE LA SEMAINE
Les 12, 13 et 14 juin à Montignac-Lascaux (Dordogne)
LE SÉMINAIRE ÉLAN CRÉATEUR – CRÉATIVITÉ & EFFICACITÉ
• Si…
[Hypothèse nécessaire de la jeunesse d’esprit]
Le jour d’aujourd’hui est un jour de chance puisque, car à chacun d’entre nous,
700 neurones souches sont alloués et que nous pouvons en faire profiter notre entourage.
• Et si seulement…
[Hypothèse suffisante de la mirobolance]
Nous optons pour les aptitudes à bien bondir et rebondir en utilisant nos dispositions créatives
afin de commencer à « miroboler » en solo, duos, en petits groupes
ou en grands ensembles orchestraux, plus souvent que de coutume.
• ALORS…
[Démonstration vitale du génie mutuel]
Le génie mutuel devient une option essentielle
en vue de relever les multiples défis que nous pose l’avenir du monde.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…