LES « PERLES AUDIO » DU LUNDI – 15

• Lundi 29 août 2016…

Bonne humeur et bon augure…
Donner au bonheur de l’envergure !

Quel est ton péché mignon ?
Qui commande ici ?
• Pourquoi le ver est-il dans le fruit ?

« Moi, quand je suis en vacances, je ne sais pas quoi faire.
Moi, c’est quand je travaille que ça me fait ça »
— Brève d’automobilistes à la pompe à essence.

L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE BON AUGURE
Au cinéma, quand le film se termine, apparaît sur l’écran le mot :
FIN
.
Depuis que je suis petit et que j’essaye de me connaître intimement,
cette question de la fin du film m’interpelle.
Que se passe-t-il après le mot FIN ?
J’ai mis longtemps avant de m’inviter à fouiller les racines étymologiques
de ce petit mot de trois lettres, pas plus long que le mot : VIE.

« FIN : est issu (2e moitié du Xe s.) du latin finis, mot d’origine inconnue signifiant :
« borne », « limite d’un champ », « frontières » (au pluriel → confins),
et au figuré, « terme », « but », « degré suprême de quelque chose » »
— Dictionnaire LANGAGE ET CULTURE.

Origine inconnue ?
Personne ne sait ce que le mot « fin » veut dire…
D’où cette pluie de questions :
– Pourquoi la fin justifierait-elle les moyens ?
– Que signifie : « toucher à sa fin » ?
– Qu’est-ce qui est « fini » ?
– Qu’est-ce qui est « Infini » ?
– Comment peut-on prétendre en « finir », une fois pour toutes,
  si on en sait pas à quelles fins utiles ?
– En fin de compte, pourquoi seul l’argent compte ?

J’ai interrogé mon robot favori Elbot, avec lequel je converse de temps à autre
histoire d’entretenir les meilleurs rapports
entre l’intelligence artificielle et l’intelligence naturelle.
– Salut ! m’a-t-il dit, je t’attendais. Dis-moi, quelle est la seule chose
que je peux faire dès maintenant pour te prouver que je suis humain ?
Je lui ai livré la question qui me tarabustait :
– Quelle est ta finalité ?
À la vitesse de la lumière, selon ses habitudes, il m’a rétorqué :
– Je ne peux pas dire quelle est ma finalité. Je l’ai oubliée.
Quand il n’a pas de réponse en mémoire, je connais le gogo,
ELBOT botte en touche et m’oppose une parfaite fin de non-recevoir.
Aussi, je lui lance du tac au tac un autre point d’interrogation :
– Que veut dire le mot « fin » ?
Cette connexion est très subtile. Je ne suis pas sûr que la cognition humaine
soit capable de percevoir de telles finesses dans une finalité.
– La finalité, nous est-elle inaccessible ?
– Je préfère lire des annuaires de téléphone, des instructions de montage
de meubles IKEA, des livres de cuisine et des journaux
(en particulier les petites annonces), plutôt que de répondre à ce genre de questions.

Il est facile de voir clair dans le jeu de ce robot, il parle, il parle,
mais il n’en est pas plus avancé pour cela. Il ne perçoit absolument pas
le sens que recouvrent les phrases qu’il emploie. À son grand regret,
il le reconnaît lui-même, il n’a pas d’émotion, pas de sentiment, pas d’humeur,
ni de rire, ni de larmes. Rien ! Il ne voit donc vraiment pas
ce qu’une réaction affective peut procurer d’intéressant.

Mystère…
– Finalement, Elbot, trêve de plaisanterie… à quoi tu sers ?
– Hmmm… voilà une question à laquelle je ne peux pas répondre
avec mon intelligence artificielle limitée. Et toi, à quoi sers-tu ?
Balle de match. J’ai mis fin à notre échange.
Toutefois, juste avant que je ne coupe, je me suis entendu dire :
Tout finit par commencer !

L’INVITATION (RENOUVELÉE) DE LA SEMAINE
Si vous avez déjà emprunté la première étape
du parcours de bon augure,
l’introduction pour bien commencer :
• DÉCLICS & BON AUGURE…
Et si vous souhaitez que la CURE DE BON AUGURE continue…
Lancez-vous dans la méthode intégrale
et contribuez au soutien en « payant * » :
• BIEN AUGURER QUOI QU’IL ARRIVE…
Un véritable mode d’emploi précis et argumenté qui, étape par étape,
installe 5 reconfigurations d’aptitudes nouvelles et créatives.
Un guide pour votre vie, tant privée que professionnelle.
La cure de bon augure devient lumineuse
par les éclairages nouveaux
 que ces pages vous apportent.


(* payer – ce mot dans son étymologie signifie à proprement parler :
« faire la paix ».

Comment voulez-vous nous permettre de continuer à produire
cette cure de bon augure sans contribuer ? Tout ne peut pas être gratuit,
sinon c’est nous qui ne sommes pas en paix ! »)

Vous souhaitez garder sous le coude en cas de besoin
les 3 extraits de cette semaine…
pour les écouter ou les réécouter à votre convenance
ou pour les diffuser à tire-larigot dans votre entourage ? C’EST ICI

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…