LES « PERLES AUDIO » … DU LUNDI 12 NOVEMBRE 2018

Est-ce qu’il y a des silences parlants ?
 Où est le bon sens ?
 
Que sont nos talents devenus ?

• Est-ce qu’il y a des silences parlants ?
• Où est le bon sens ?
• Que sont nos talents devenus ?

L’adage de la semaine…
« Les prochaines terres inconnues ne se situeront pas au-delà des galaxies,
mais dans le kilo et demi de matière grasse qui se trouve entre nos deux oreilles »
Barak Obama.

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

(Image Cerveau & Psycho – février 2017)

Cherchez l’aiguille dans la botte du foin qu’on se fait dans la tête…
Considérez attentivement, ou mieux, délicatement, laissez-vous à proprement parler « sidérer »
par l’image ci-dessus qui représente l’impact d’une fine pointe d’aiguille
plantée à la surface d’un cortex de cerveau humain (grossissement x10000).

Les dizaines de neuroscientifiques, qui ont mis des années pour saisir l’instantané de cette photo,
avouent qu’en l’état actuel des procédés techniques il faudrait plus de 400 ans pour obtenir
une cartographie complète de la couche corticale cérébrale d’un simple cerveau humain.
Néanmoins, quand bien même dans un futur lointain il deviendrait possible d’identifier la connexion
d’un neurone particulier à un autre, cela ne nous dirait rien sur la dynamique des échanges
et encore moins sur le fonctionnement du jaillissement d’un phénomène mental original.

Face à l’inédit, les ordis ne font pas le poids…
Ils ignorent même ce qu’ils ignorent. Ils peuvent pianoter sur des claviers des concepts
tels que « avenir », « amour », « danger », « changer »
mais, ils n’ont absolument aucune idée de ce que signifie s’engager pour :
« préparer l’avenir »
« honorer l’amour »
« éviter le danger »
« s’inviter à changer »…
Ils ne savent même pas comment libérer la magie de nos cerveaux,
ni penser à la belle étoile, ni trouver des réponses incomparables.
Mais dites-moi, vous et moi et nous tous qui pressentons que nos milliards de neurones
pourraient s’entendre autrement, ne commençons-nous pas à nous dire
que nous sommes un recours possible aux dogmatismes d’autrefois,
aux partis pris des politiques, aux guerres sans fin ni cesse ?
Sommes-nous capables de nous lever en nombre pour dénoncer haut et fort
l’espèce des envahisseurs aux amours contrariés qui détruisent tout sur leur passage ? L’orchestration de la philharmonie humaine ne se produit-elle pas à l’écoute de la vie ?
La flore, la faune, la fluidité de l’infra-joie en soi… qui décliquettent les pensées étiquetées
et qui nous inspirent d’autres voies que celle de l’extinction ?
Contemplons ce qui dans l’infiniment humain est à la fois :
infiniment grand et infiniment petit,
et par dessus tout… à nouveau infiniment possible !

L’INVITATION DE LA SEMAINE

L’ÉLAN CRÉATEUR ET CONCRÉTISATION PRATIQUE
3 jours d’entraînement intensif
avec Bernard Leblanc-Halmos, les 22, 23 et 24 mars 2019


Entraînements de base
en vue de mieux bondir et rebondir…
en toutes occasions
dans ces périodes de transitions

CLIQUEZ SUR L’IMAGE CI-CONTRE

 

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…