LES PERLES-AUDIO DU LUNDI 03 MAI 2021

♦ Quand es-tu né ?
Quel est ton péché mignon ?

Qui commande ici ?

• Quand es-tu né ?
• Quel est ton péché mignon ?
• Qui commande ici ?

L’adage de la semaine…
« Avec le temps… je ne peux pas m’empêcher de devenir vieux.
Mais simplement je préfère devenir mieux
»
Abel Leblanc (peintre et poète toute heure).

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

du lundi 03 MAI 2021

♦ Quand es-tu né ?
Quel est ton péché mignon ?

Qui commande ici ?

• Quand es-tu né ?
• Quel est ton péché mignon ?
• Qui commande ici ?

L’adage de la semaine…
« Avec le temps… je ne peux pas m’empêcher de devenir vieux.
Mais simplement je préfère devenir mieux
»
Abel Leblanc (peintre et poète toute heure).

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

SE BONIFIER AVEC L’ÂGE…

• Ce jour-là…
Nous étions une bonne douzaine de personnes regroupées autour d’Abel pour souffler les 99 bougies de son gâteau d’anniversaire. Moment solennel s’il en fut. Nous lui avons alors proclamé en chœur notre engagement collectif :
– « Papa, sache que nous sommes là pour respecter ta vieillesse ! »
Trônant sur son fauteuil Voltaire et placé comme par miracle sous le spot spécial d’un rayon d’or du soleil couchant, nous pensions qu’il allait ronronner.
Oh que non ! Il s’est mis à bougonner
– « Alors ça, non ! Ah ça, non ! Non et non !!! »
Nous qui nous attendions de sa part à un afflux de tendresse et de gentillesse, quelle ne fut pas notre surprise de recevoir au contraire une volée de bois vert.
– « Non ! Non ! Non ! », rouspétait-il en boucle dans sa barbe et sa moustache aux pinceaux fleuris et aux sourires contenus mais néanmoins goguenards. Incontestablement, il semblait se fâcher pour de vrai. Sa voix tremblait et tonnait :
– « Je conteste cette idée de “respecter ma vieillesse”. Cela me fait même de la peine. Je ne suis pas qu’un vieux débris. Je veux… et là, je le souligne : j’exige que l’on respecte mes dernières volontés et que l’on s’occupe d’abord de… “ma bonne chanceté” !!! ».
Nous étions atterrés.
Un instant, nous avons même cru à une rechute de son récent AVC.
Décarochait-il ou était-il en train de décrocher ?
Fallait-il appeler le SAMU ?
– « Tu veux dire… “ta santé” ?
– Non ! Pas du tout. Je dis bien ce que je veux dire : “ma chanceté” », répliquait-il malicieusement en laissant ses yeux bleus scintiller vers le ciel.
– C’est quoi “ ta chanceté ” ?
– La “ chanceté ”, c’est tout le contraire de la “méchanceté” !
On peut être en bonne santé et de pas savoir relever ses chances.
Être parfaitement hygiénique et sans profondeur.
Bien plus que la santé, la “chanceté” ne se produit pas sans soutien. »

• Un silence rêveur a soudain repris ses aises…
Certaines accalmies ici-bas ont l’art de s’ébrouer gentiment dès qu’on leur lâche un peu la bride. De simples climats de paix comme celui-là sont annonciateurs…
Annonciateurs de quoi ?
On ne sait pas.
D’ailleurs, papa, confortablement planqué derrière son statut de personne hors d’âge profitait de cet inestimable instant de recueillement à propos de notre “chanceté” pour nous annoncer de manière protocolaire son unique déclaration testamentaire :
– « Il ne faut pas respecter la vieillesse, mais la jeunesse !
Respecter la jeunesse de tout le monde !
Respecter la chance de pouvoir s’entraider !
Non pas de se trouver ensemble parce qu’on est entre nous, mais ensemble parce qu’on prend soin de la jeunesse de chacun.
De chacun de nous et de tous et de tout,

et de la nature,
et des paysages
et de la vie sur terre !
Ça, c’est de la “chanceté” !
De la véritable “chanceté” !
Mettre en valeur toutes nos chances ! »

Avant de souffler d’un seul trait la fournaise de ses 98 bougies, il a cité presque en chantant doucement une citation de Gide qu’il tenait pour une phrase fétiche :
« Ce n’est pas d’aller moi-même en paradis, mais de t’y mener, qui m’importe »…
Nous nous sommes tous levés et nous avons lancé notre nouveau cri porte-bonheur !
– « À ta “chanceté” papa ! Et à notre “chanceté” aussi ! Nous avons tant de chance d’être ici avec toi ! Et à la “chanceté” de celles et ceux qui n’ont pas la chance d’être avec nous… Ils le sont dans notre cœur ! À la “chanceté” de tout le monde ».
Quelqu’un, en levant plus haut encore son verre, a émis cette nécessaire idée :
– « Le monde actuel a besoin d’un peu plus de “chanceté” que de méchanceté. D’un peu plus d’art que d’armes. D’un peu plus d’encouragement que de désenchantement ».

Il est des moments qui remontent le cours du temps…
Et qui nous vont à ravir parce que nous les rendons ravissants.

• LE CADEAU DE LA SEMAINE

Les 4, 5 et 6 juin 2021 – En Ardèche

 

L’ÉLAN CRÉATEUR
RÉ-INVENTONS NOTRE MONDE…
Un atelier de développement créatif
Animé par Bernard Leblanc-Halmos

Des entraînements de base en vue
de mieux bondir
et rebondir en toute occasion dans ces périodes de transitions.

POUR EN SAVOIR PLUS… CLIQUEZ ICI

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…