LES PERLES-AUDIO DU LUNDI 18 JANVIER 2021

La vie nous va-t-elle à ravir ?
Quels sont les bienfaits du silence?
Où trouver l’âme sœur ?

• La vie nous va-t-elle à ravir ?
• Quels sont les bienfaits du silence ?
• Où trouver l’âme sœur ?

 

L’adage de la semaine…
« Il gardait en mémoire ce jour où il était arrivé chez un couple d’amis fiers de présenter au monde leurs jumeaux.
L’un deux était colérique, fébrile à l’idée de téter ; de peur de déclencher des hurlements, sa mère le nourrissait en priorité.
L’autre, timide, retenu, attendait son tour en silence.
Nicolas y voyait une métaphore universelle : les emmerdeurs passeraient toujours les premiers » 
— Tonino Benacquista.

♦ L’EXPÉRIENCE HEBDOMADAIRE DE PROFONDE BONNE HUMEUR

« LA DUALITÉ : QUI EST LIBRE D’ÊTRE DIFFÉRENT ? »

• Reconfigurer son logiciel « extra-hors-binaire »
L’ancien logiciel individualiste du « moi-je-tout-seul-je-suis-assez-grand-pour…» est en train d’être reconfiguré parce qu’il est tombé en obsolescence programmée.
L’archaïque mot de passe « ma liberté à moi » n’est plus adapté. Il ne marche plus comme avant.

• Autrefois…
Souvenez-vous, il s’agissait de se battre seul contre tous, de sortir du lot et de se montrer différent tout en étant à la pointe de la mode et champion de sa vie. Le sacro-saint principe de l’individualisme d’antan s’appuyait sur une formule simpliste :
« Ma liberté s’arrête là où commence la liberté d’autrui. »
Corollaire :
« Que le plus fort gagne. »
Sous-entendu :
« Il y a les gagnants et les perdants ». « Le sexe fort et le sexe faible ». « Les êtres supérieurs et les subalternes ». « Les nantis et les dépossédés ». « Les intéressés aux bénéfices et les sans intérêt, les sans profits ». « Les croyants et les mécréants ». « Les 1% des hommes qui possèdent la moitié de la fortune mondiale et les dépourvus… ».
Conclusion :
Il fallait se battre !

• Aujourd’hui…
Une tout autre formule est en cours d’installation :
« Ma liberté commence là où je soutiens la liberté des autres ».
Corollaire :
« Il y a deux types de personnes, ceux qui croient qu’il y a deux types de personnes et les autres. »
Sous-entendu :
Nous ne sommes pas libres de faire n’importe quoi, n’importe quand, avec n’importe qui sous le prétexte que nous serions des singes supérieurs. Après avoir tout saccagé sur note vaisseau planétaire, on n’aura plus comme seul recours que d’aller se faire voir ailleurs.
Conclusion :
Qui pourra défendre notre dossier d’exterminateurs quand les procès en crimes contre le vivant auront lieu ? Allons-nous plaider la démence passagère ? L’irresponsabilité totale ? L’abolition passagère de la conscience ? La simple ignorance ? Nous ne savions pas ce que nous faisions et nous le faisions sans retenue. C’était le règne des véhicules à pneus et de la pollution à outrance. C’était normal si l’air devenait irrespirable.
Nous n’étions que les otages de nos appétits d’ogres et d’ogresses.
Pourra-ton imaginer demain, combien nous étions immatures ? Toujours en manque.

• Pourquoi étions-nous…
Bien plus bêtes que la plus bête de toutes les bêtes ?
Bien plus prédateurs que n’importe quel pilleur d’épaves ?
Bien plus cruels que tous les jeux électroniques des blockbusters – kill-kill ?
Bien plus parasitaires que les monstrueux polypes à panache couverts de médailles ?
Bien plus incendiaires que les partisans de la politique de la terre brulée ?
Bien plus déments que les oncles Picsou soucieux des chiffres de leurs gains ?
Bien plus suicidaires que les tenants de l’apocalypse préparant leur exil vers Sirius ?

• Bonne nouvelle !
D’après les avancées des sciences cognitives, la plasticité cérébrale de quelqu’un comme vous et moi peut se révéler plus importante qu’on ne le croit. Non seulement nous sommes capables de changer nos idées d’épaule, mais il nous est possible, en les faisant étinceler, d’apporter la lumière plus souvent que d’ordinaire. Également, nous sommes à même d’opérer une meilleure distillation de nos émotions en les clarifiant et en se raffinant avec l’âge, telle une liqueur spirituelle dans l’alambic de nos partages.
Aussi, si quelqu’un de mal (voire bien intentionné), nous pose la question :
– « Lequel d’entre nous est le plus stupide ? »
Faisons, je vous en prie, comme les gens libres d’esprit… Ne répondons pas !

• LE CADEAU DE LA SEMAINE
La semaine dernière, je ne vous avais livré qu’un petit extrait du texte initial de la nouvelle :
« Aller à l’école buissonnière de l’orée des bois »
Aujourd’hui, le texte complet est disponible, et je vous propose de télécharger gracieusement au format PDF cet art « révélatoire » afin d’aller à la chasse aux petits bonheurs la chance et aux grands bonheurs le sens !
CLIQUEZ ICI pour télécharger gratuitement le texte intégral

Réécoutez les extraits de la semaine dernière…

54 réflexions au sujet de « LES PERLES-AUDIO DU LUNDI 18 JANVIER 2021 »

  1. marie-france

    l’amour c’est quand l’un par l’autre on progresse dis tu? je dirais plutôt que c’est quand l’un te revèle à ta vraie nature ce qui est différent de « progresser » qui indiquerait selon ma compréhension une complémentarité et une idée d’arriver à quelque chose ,or dans l’amour on découvre juste ce qui est et que l’on ne voyait pas en soi ,ce n’est pas un aller vers mais un épanouissement de notre fleur intérieure

    Répondre
  2. chris bargain

    Plus personne n’écrit ? Quel dommage…
    J’aime bien la boutique est-elle ouverte !!!!
    Eh oui, même la nuit
    Quand tous les chats sont gris,
    La lune ronde et blonde
    Et l’escargot fripon
    Se baladant dans l’espace intersidéral,
    Alors…. la boutique aux mille humeurs et saveurs
    entr’ouve sa fenêtre sur le rire de Bernard et la voix
    de l’autre Bernard, les B and B s’amusent sur un air de fête…
    et nous, les angoissés de la nuit,
    les noctambules addicts du rire et de la Bonne Humeur
    nous pouvons enfin, dans le calme profond des abysses cosmiques
    savourer les mots tricotés par BLH (c’est presque BZH) et nous endormir
    en rêvant à un univers léger, drôle où tout est possible !!!!! Même la Bonne Humeur !!!!!

    Répondre
  3. bargain christiane

    C’est toujours moi….mais cela fait longtemps que je n’ai pas écrit un commentaire…j’adore cette
    semaine, surtout l’histoire du chien et du clochard…qui nous met en face de nous-mêmes…
    car lui, il a dit tout haut ce que peut-être certains (et c’est même sûr) pensent…et hop…retourné
    comme une crêpe…tout à coup, l’humain est important,…il avait peut-être simplement
    envie de parler, mais il ne savait comment faire…l
    le chien créé avant l’homme ? et l’homme créé pour tenir compagnie au chien ?…ah bien dis donc, il devient quelqu’un d’intéressant et tout à coup les policiers ne sont plus cons…car son chien, il l’aime…c’est sa seule compagnie. C’est tellement plus facile de parler avec un chien qu’aux humains !!!!!!!!!!! Sauf si le dog n’est pas belliqueux !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  4. christiane

    Peut-être que l’on ne s’est pas encore rendu compte que l’on était déjà au paradis ?
    Eh oui, on cherche quoi ? Le bonheur ? la bonne heure ? la bonne humeur, juste comme il faut
    Alors, on court partout, on lit plein de trucs sérieux, d’autres moins et on va aussi voir
    dans le passé…ah ! quel fouillis ! de vrais barbelés parfois ! Pire : des gouffres à faire pâlir d’envie les spéléologues.
    Et puis…pi pi pi pi pi comme disait ma vieille voisine Madeleine en appelant ses poulettes,
    on voit le bonheur, on le touche, on l’exulte, on le palpe…il était là dans la cour de la
    ferme, dans le coeur simple de Madeleine heureuse avec ses poulettes rousses qui
    pondaient dans la mousse….Mais tout ceci n’a rien à voir avec les dosettes du
    jour…j’ai dû être hors sujet encore une fois. tant pis ou tant mieux !

    Répondre
  5. Sylvie CHEROUTRE

    ouf! je ne savais pas comment me dépêtrer de mon « paléolimbique » de service, et voilà que l’écoute de ta chronique m’a donné un grand coup de frais, de vent et d’amour tendre, qui balaye la mauvaise humeur et les grumeaux râleurs. Merci et merci aussi pour ton rire.

    Répondre
  6. christiane

    Je sais pourquoi mon coeur bat…c’est pour vous dire à tous que JE VOUS AIME !!!! Même
    si je ne vous ai jamais vu. D’ailleurs c’est comme une batterie de musique, il fait BOUM BOUM
    BOUM… il cadence nos vies et nous entraîne dans une farandole prodigieuse !!!! D’AMOUR et
    de BONNE HUMEUR bien évidemment !

    Répondre
  7. bargain

    Où est-il ce professeur ? Alors OUI OUI OUI, je retournerai à l’école volontiers si j’avais
    un tel prof ! Je serais là, béate à écouter, je savourerais chaque seconde, chaque mot.
    Il me donnerai envie d’écrire, de parler, de penser, de rire, de VIVRE QUOI !!!!!

    Mais, j’y pense, peut-être existe-t-il bien ce prof artiste, écouteur, ce « curiositeur », ce transmetteur de savoir….je crois que l’an 2014 va le faire émerger de nos eaux profondes,
    lumineuses, bleutées !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  8. Virginie

    Toujours fidèle au poste, toujours à l’écoute et au soutien, présente en chair et en os pleine de vie et toute ouïe !
    Seul bémol, aujourd’hui impossible d’ouvrir et d’écouter, sais pas pourquoi…

    Répondre
  9. bargain Christiane

    Mais oui on est là, solides (hum, enfin pas toujours), entrain de guetter les petits extraits
    pétillants comme des bulles de champagne, des clins d’oeils malicieux et des profondeurs
    sensibles de nos âmes en quête d’humour, de joie, d’humanité quoi !!!! tout simplement.

    Merci, mille fois merci. Ces étincelles illuminent les ciels un peu gris et certainement
    elles font le tour de la planète bleue…j’en suis certaine.

    Et si on se faisait des colliers de bonne humeur ? avec des coquillages, des perles de
    toutes les couleurs et des grains de café ? et ensuite on pourrait les envoyer par la poste,
    par bateau, par avion ou tout simplement à vélo à ses voisins ?????

    Répondre
  10. christiane bargain

    Tiens, on a le droit de recommencer à écrire ?????
    Alors, c’est que la bonne humeur est vraiment en route,
    je la vois courant dans les prés, bondissant tels des lièvres sur les chemins de campagne
    ou encore escaladant les roches glissantes des Alpes enneigées.
    je la vois aussi au coin du feu, près d’une chatte ronronnante et d’une mère grand,
    chignon de travers entrain de rêver à la couleur de la bonne humeur autour de
    la planète bleue !!!!!!!!!!!!! Chris

    Répondre
  11. Claude (87 Nexon)

    Quand j’étais « petit garçon », mon dessert glacé préféré était « le mystère » : Espérant à chaque bouchée découvrir un trésor … !
    Et si le « Mystère » était la seule chose à cultiver, à entretenir …
    Et si le « Mystère » était notre Source … à Tous ! …
    Le Mystère nourrit … Non ?
    Largement saupoudré de Bonn’Humeur … Cela va de soi !

    Répondre
  12. christiane BARGAIN

    Je sais que ça ne passera pas, mais j’écris quand même…

    Et si on inventait une machine à dosette de BONNE HUMEUR ???? ce serait comme le café
    il y aurait des dosettes de toutes les couleurs et on les mettrait dans la machine selon l’intensité
    de la BONNE HUMEUR : Rouge pour la BONNE HUMEUR +++, MAUVE pour la BONNE HUMEUR intérieur, JAUNE pour la BONNE HUMEUR de l’été, ROSE pour la BONNE HUMEUR des amoureux, VERT pour la BONNE HUMEUR paysanne…enfin, tout reste à inventer !!!!! Gaston Lagaffe saurait bien faire ça !!!!!

    Répondre
  13. Sylvie CHEROUTRE

    superbes, tes dernières….comment les appeller? illuminations? attention! révélations? toujours plus profondes et engageantes. Merci pour l humanité hopefull/hopeless et pour la danse avec la difficulté…A bientôt Bernard

    Répondre
  14. christiane bargain

    BONNE HUMEUR BONNE HUMEUR BONNE HUMEUR BONNE HUMEUR BONNE HUMEUR
    C’EST TOUJOURS L’HEURE DE LA BONNE HUMEUR…AVANT L’HEURE, APRES L’HEURE C’EST TOUJOURS L’HEURE POUR LA BONNE HUMEUR YA PAS D’HEURE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! CRICRI

    Répondre
  15. christiane bargain

    Je vois que j’écris beaucoup mais cela me rassure d’écrire et de voir que la bonne humeur existe encore. Il y a trop de tristesse ici, trop de chagrins, trop de trop de trop d’horreurs en tous
    genres, alors…quand on peut se délecter avec un peu de soleil rigolo, sensible et généreux,
    cela fait du bien ! Des milliers de merci aux Bernard and Co…et Viva la Vie !!!!!

    Répondre
  16. christiane bargain

    Encore moi ! « Qu’as-tu prévu pour ce soir ? » Ben, rien de spécial puisque je n’ai rien programmé,
    c’est comme ça au fil de mon imaginaire : « écouter les grenouilles chanter, envoyer des pensées d’amour au monde entier, rire avec mes petites voisines sympas, planter une fleur,
    cueillir des pissenlits pour en faire de la confiture, redevenir humain aimant, généreux,
    drôle et sérieux… » On peut en faire des listes de prévisions (comme les listes de provisions),
    ensuite…par sûr que tout sera réalisé, mais c’est pas grave, car il y en aura d’autres
    encore mieux à la place !
    Car, je vais vous faire un aveu : LA VIE A PLUS D’UN TOUR DANS SON SAC (de bonne humeur) ET ELLE VA ENCORE NOUS INSPIRER !!!! Quelle chance !!!!!

    Répondre
  17. christiane bargain

    Que sont les talents devenus ?
    Dans nos chaumières, dans nos rues ?
    Ils courent, courent encore,
    Fleurissant ici, riant là, bonne humérant partout
    Ils nous font « coucou me voilà »,
    Clins d’oeils malicieux
    Dans un monde souvent frileux !
    Soulevez donc un peu le tapis du salon
    Et vous y découvrirez des talents qui ne demandent qu’à RESPIRER !!!!!!!!!!!!!
    QUE NOS TALENTS CHANTENT TOUT L’ETE et L’HIVER PAR DESSUS LE MARCHE !

    Chris Bargain

    Répondre
  18. Virginie Jouany

    Oui, oui, encore notre rendez-vous de bonne humeur qui nous donne des ailes et nous fait sourire, jouer, nous libérer des griffes de la morosité ambiante des passants d’un jour. Encore cette liberté de pensées hors norme ! Encore cette audace et ce pied de nez aux vanités en tous genres… encore cette cure sociale et bienveillante !!

    Répondre
  19. Danièle Ladrech

    Alors Bernard! depuis ces deux jours de master class, mon trou et ton extrait du lundi le concernant, j’adore les trous! ils nous donnent l’occasion de percevoir de nouveaux éclairages tout en haut du trou et d’apprécier les couleurs de la vie comme jamais!!! (l’essentiel c’est de pas y rester trop longtemps…)
    Alors la lueur devient jaillissement et nous ravie, nous ravive…. bref en somme les trous sont thérapeutiques?

    Répondre
  20. christiane bargain

    Faut-il continuer à creuser le trou ?…mais pourquoi donc sommes nous tombés dans ce trou ?
    C’est seulement de notre fait ? Peut-être, car on s’est laissé casser par ce que nous recevions
    de l’extérieur…mais puisque l’intérieur/extérieur c’est idem…alors, c’est que nous avons
    INCONSCIEMMENT provoqué ce fait extérieur.
    Bon. On peut en sortir, c’est pas tous les jours fastoche, mais cela devient de plus en plus
    facile avec le temps et puis on peut faire des cordées, avec d’autres qui nous aident à
    sortir de ce trou, à nous tirer vers le haut…à guérir quoi tout simplement.
    Bonne journée à tous, sans trou.

    Répondre
  21. marina

    Bonjour je précise tout de suite que je ne suis pas au fond du trou à moins que nous le soyons tous, peut-être, sans le savoir. Sur cette terre. Ou sur ce plan. Ou dans la terre. Pour les gens qui sont au fond du trou, on vous pose la question : faut-il creuser ou non ?. Vous répondez :  » si on est au fond du trou, c’est qu’on l’a creusé. Bon, ok, peut-être… Cela peut venir aussi très vite. on traverse la rue et hop ! on est fond du trou. ou sur un fauteuil roulant. Mais effectivement, on était au mauvais endroit, au moment moment. Un peu de culpabilité ça peut jamais faire de mal… Donc, à part ça ? Regarder un film, sourire tout d’un coup à un rayon de soleil ? oui… Ok. Essayez que le trou, la terre, les bords deviennent liquides, trouver des idées, une autre façon d’envisager les choses ? Il n’y ont pas pensé les gens au fond du trou ? Vous êtes sûr ?
    Moi je dis, quand on est au fond du trou, il peut y avoir encore un fond. Pas la peine de le creuser encore. A moins, que sous le trou… la plage. et que sur la plage… des rivières de diamant
    Je vous ai connu plus sincère

    Répondre
  22. christiane bargain

    « La bonne humeur est-elle toujours bonne ?????? »
    Eh bien puisqu’elle est bonne, pourquoi se poser la question ?

    Oui oui oui, elle est toujours bonne, mais des fois cela agace les gens qui ne
    sont pas de bonne humeur. Ils nous en veulent si nous le sommes (ils sont jaloux ou je
    ne sais quoi, ça les dérange, alors, les bonnes humeuriens et iennes – c’est pas une secte ! –
    font mine de ne plus être de bonne humeur…devant eux…mais, après derrière leur dos…
    hi hi hi, qu’est-ce qu’ils se marrent les bonnes humeuriens et iennes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  23. christiane bargain

    La guerre ????? Comment arrêter toutes nos guerres intestines ?

    C’est tout simple : trouver ce qui est merveilleux en l’autre et en soi, au lieu de trouver
    le pire !

    Et c’est tout ? Oui, c’est tout. C’est peut-être ça l’Amour ?????????????

    Répondre
  24. Véro

    Merci les Bernard(s) pour votre enthousiasme chronique ! votre bonne humeur devrait être prescrit par la sécu elle éviterait cette tristesse et agressivité ambiante. Continuez encore et encore. Véro

    Répondre
  25. christiane bargain

    J’adore : où se donner rendez-vous.
    Ah ! c’est bien ça. Pas le temps, pas le moment, fais pas assez beau, suis fatiguée, t’habites trop loin, j’ai plus envie de te voir, j’ai trop de travail, etcétéra, etcétéri…et tralali.

    Peut-être qu’on aura le temps de se donner RV dans l’Au-Delà ? On ne se sera pas
    mis toutes ces obligations sur le dos…enfin, va savoir, avec tout ce qu’il se dit sur l’Au-Delà !

    En attendant, le printemps m’a donné RV, il y a qques pervenches qui sortent et
    les jonquilles aussi………..ah ! celles-là, elles sont toujours là, fidèles au RV. Ah ! mais non,
    j’y pense, parfois, elles s’en vont aussi, on ne les voit plus. Où vont-elles donc courir ???????

    Répondre
  26. Françoise LORRIN

    Bernard, quand tu dis les mots, tu les chantes,
    et ça vibre bien,
    et je te vois les danser aussi…
    et ça virevolte, et ça tournoie….
    Les danses-tu ?
    Ne nies pas, je t’ai vu…
    Belle année chantante et dansante aussi, à toi Bernard, et à tous les compagnons
    déjà là et à venir.
    Françoise

    Répondre
  27. christiane bargain

    Merci Bernard pour cette bonne humeur…

    Oui, c’est nous qui poussons les « Dieux » sur notre tête – Badaboum – effet boomerang – retour
    à l’envoyeur !!!!
    Parfois, je suis découragée de voir tout le mal que l’on se fait ou que l’on fait à la nature,
    et puis…un vent de bonne humeur passe et me revoilà prête à revivre, à agir, à oser dire
    NON aux horreurs !!!!!!
    Chriss

    Répondre
  28. Sylvie CHEROUTRE

    Cher Bernard, comme j’aimerais que tu voies tes auditeurs du lundi, penchés vers l’écran lumineux, le regard dans les vagues, émerveillés, songeurs, rieurs et souriants, quelle jolie galerie de portrait cela serait…Belle année à tous et ensemble. Sylvie

    Répondre
  29. christiane bargain

    Où est l’entrée ??????????????

    Eh ! et s’il n’y avait ni entrée, ni sortie, ni chemin, ni voie tortueuse ou droite, s’il y avait plutôt à chaque pas que l’on fait le sentiment que TOUT EST BIEN ??????? C’EST. tout simplement…nous volerions comme la fée Clochette dans un univers fabuleux et magique.

    Ah ! Mais j’y suis : NOUS SOMMES DEJA DEDANS !!!!!!!!!!!!!!

    Des tonnes de voeux lumineux et légers à tout le monde et à notre écrimagier ! Chris

    Répondre
  30. Anna Matard

    Merci pour ces étincelles d’insight Bernard. J’aime particulièrement celle d’aujourd’hui sur l’entrée. Suis-je ouvert(e) dans l’instant au tout possible, en Open Mind ou prisonnier(e) de mes jugements sur moi même et les autres ? J’ai créé sur facebook une page consacrée à ce thème http://www.facebook.com/Openmindcoaching
    Pas si facile de débusquer nos habitudes de pensées et de s’ouvrir ….au  » se sachant, ne sachant pas » ( tiens ça fait un bon exercice d’articulation…du type « chaussettes de l’archiduchesse » !)
    Bises de bonne année à tout le réseau et au plaisir de vous lire ou de vous entendre.
    Et à bientôt Bernard, au forum du mieux vivre ensemble, à la communauté de commune.

    Répondre
  31. Virginie Jouany

    Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne fin d’impasse, et puisque tout passe, 2013 sera la voie qui s’ouvre comme nos coeurs à offrir en porte bonheur ! Un peu moins de charbon et toujours plus de lumière, ces éclats de joie comme des diamants purs que la nuit la plus sombre fait éclater au grand jour.
    Vives pensées pour vous,
    Virginie

    Répondre
  32. christiane bargain

    La voie ????? quelle voie ??????????? j’ai l’impression de marcher tout le temps, mais
    sur quelle voie ???? je suis des rails de chemin de fer, ah mais oui, il y a un embranchement,
    bon. Et si j’allais voir par là ? C’est toujours la voie !!!! et elle va et elle va la voie, on ne sait où,
    tout autour de la terre ? dans le Ciel ? dans les mers ?

    Et sur la voie, on rencontre plein de gens, ou alors, rien.
    Et les gens vous disent : » bonjour, savez-vous où cette voie nous mène ? » ou encore :
    « ah bien je vais changer de voie, j’en ai assez de celle-ci, elle est trop droite, j’aime les
    virages, les imprévus ».

    La voie ? est-ce qu’on la voit ? Je n’sais pas, alors découvrons…toutes les voies
    dans la joie et la bonne humeur (si possible)….Chris

    Répondre
  33. christiane bargain

    Hum des tartines de bonne humeur…J’adore !!!!
    Je les vois, belles tranches de pain grillé avec des confitures rouges,
    jaunes, vertes….de toutes les couleurs…

    Et si on en vendait sur les marchés d’ici et là-bas ?

    « Qui veut mes belles tartines ?
    « Bonne humeur garantie du jour,
    « Estampillée, empaquetée, enjolivée, partagée ??????? »….Chris

    Répondre
  34. Virginie Jouany

    Ah, les papilles… les papillons ! Regardez-les : il n’y en a pas deux pareils. Ils sont tous différents, et c’est ce qui fait leur beauté. Ils sont hauts en couleurs, comme nous. Nous sommes tous des papillons ! Il y a les papillons de jour, les papillons de nuit. Parfois on est d’humeur sombre comme des papillons noirs. Il y a ceux qui s’agitent, se débattent. On a tous envie de légèreté, de se délester des bagages du passé et de s’envoler. On est sur des sables mouvants, tout change, le monde tourne. On a tous envie de renaître. On se transforme, on se métamorphose. Notre esprit papillonne, voyage… et puis… minute, papillon ! On se pose, avant de repartir ! Je vous souhaite à tous un bon envol plein de bonne humeur.
    Mille battements d’ailes…
    A bientôt,
    Virginie

    Répondre
  35. Guitet Bernard

    En prenant le temps de regarder autour de nous, il y a toujours un fait de vie qui nous ouvre à la bonne humeur, qui transforme notre façon de voir, de relativiser, de se dire que la vie est belle…!

    Répondre
  36. christiane bargain

    Ah ! je n’étais plus dans la bonne humeur,
    j’étais dans le grognon,
    Heureusement, je me suis reconnectée.

    Ah ! les papillons resplendissants. J’adore !

    Si si on est des papillons, mais c’est parce que
    l’on ne voit pas nos ailes multicolores, car nous
    sommes bouchés, aveugles !!!!!!!!!!!!!!

    Papillons, papillons, envole-nous dans ta chanson !!!!!

    Répondre
  37. christiane bargain

    Y’a du génie dans l’air
    Le smoking de travers
    Et dans la stratosphère
    On rime avec débonnaire !

    Y’a du génie dans l’air
    Les murs tombent
    Et les jardins fleurissent
    Jusque sur les trottoirs
    Et l’on peut voir
    Les habitants des grands et p’tits boul’vards
    Se parler, échanger un radis ou deux
    Poireaux, entre les salades et les
    Artichauds.

    (expérience in England où certains habitants font tomber les murs de
    leurs jardins pour que les habitants viennent se servir en légumes
    et deviser en bonne humeur ….Génial !!!)

    Chris

    Répondre
  38. Dominique De Villoutreys

    j’ai pris ma « dose »,
    des fois je l’avale un peu à la va comme je te pousse et hop je passe à autre chose
    des fois ça me fait marrer,
    des fois ça me rappelle des trucs oubliés et géniaux,
    des fois ça me booste, je me mets à créer, à écrire, à me laisser inspirer
    à tous les coups, je m’offre un espace-temps dans lequel ….
    une petite douche intérieure, ouverture à tous les possibles

    merci au génie de la douche
    Dominique

    Répondre
    1. christiane bargain

      Des déclics de quoi ?

      Comme sur un appareil photos ? clic, clac, déclic, déclac !!!!!

      La vie est pleine de déclics, de reclics, c’est comme la mer, ça danse, ça vague…

      Clic, clic, clic…joyeux déclic pour vous. Chriss

      Répondre
  39. christiane bargain

    Ah ! les zélites,
    Les zélus,
    Les zébus !!!!

    Nous sommes tous des zélites !!!!

    Peut-être que Madeleine (ma vieille voisine paysanne), est la zélite des paysannes ?

    Avec son vieux tablier, ses vieux sabots dondaine, avec ses vieilles idées, ses vieilles lunettes
    et son vieux dentier, c’est peut-être la zélite des sages ?

    Une zélite qui du fond de son grenier (douillet tout de même), écoute la bonne humeur
    s’égrener au fil du temps…

    C’est une nouvelle « maladie » qui s’amorce : LA BONNE HUMEUR et elle va contagionner
    le reste du monde…eh ! pourquoi pas ?????????

    Une zélite qui n’en est pas une : Chris la Rêveuse

    Répondre
  40. Jean-Luc

    Alors déjà, les questions te font remonter à l’âge où tu osais encore poser des questions pour rien, paceque une belle question impromptue sur le vif du vivant, ça fait déjà du bien! Et puis les réponses…! C’est comme ça que t’aurais aimé qu’on te réponde! Parce que la poésie et le vertige, ça te donne envie de grandir toujours, pour rire et sourire.
    Jean-Luc

    Répondre

REBONDISSEZ : DIFFUSEZ VOS BONNES IDÉES, VOS RÉVÉLATIONS ET VOS ÉTINCELLES DE BONNE HUMEUR !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s