La cure annuelle… suite

… Seul ou à plusieurs, à la maison, au boulot, en société, et dans sa tête,
on peut  lutter habilement contre l’infection galopante de perte d’entrain,
de manque de « niaque » et de dénigrement des talents.
Rallions nos forces vives ! Ravivons notre génie mutuel !
Ensemble défendons la Bonne Humeur,
ce patrimoine de santé mentale et environnementale. »

Des réparties du tac au tac
et des rétorques au débotté qui aèrent les méninges
et qui donnent du baume au cœur…
De l’humour de la sagesse garanti sans préparation ni retouche…
Direct à l’intuition… Première impression à chaud !

Une formule « zéniale »
L’exercice d’interrogation à vive voix est utilisé par la tradition Zen
dans la formule du koan comme voie vers l’éveil.
Un koan est une énigme, une question qui force
à quitter la pensée rationnelle, un instant de…
déconcertation !
susceptible de…
produire un satori !
C’est-à-dire de permettre un instant-flash
de discernement entre éveil et égarement.
Satori, à proprement parler, se traduit par :
« fond du pot qui lâche », déclic, illumination, stupéfaction soudaine
qui fait sauter la comprenette, renouvellement de l’entendement…
L’ouverture d’esprit représente un inestimable capital de santé mentale.
Vous pouvez vous investir en vous mettant vous même
à l’épreuve des questions posées afin d’entraîner
votre bonne humeur des profondeurs et d’apporter
vos commentaires décliquetants et autrement qu’ainsi.
Ou bien aller à la pêche aux questions non encore posées
pour y répondre comme jamais.

Laissez-vous stupéfier !
Permettez-vous d’être plus souvent interloqué que d’ordinaire.
Surprenez-vous à surfer en plein paradoxe.
Délectez vous d’un peu d’humour de la sagesse.
Aucune contre-indication.

Revenir au début…